Information

Links / Liens

 

 

Nous sommes un club bilingue!
Le club St-Lawrence Toastmasters est un club bilingue à Montréal. Nos réunions hebdomadaires se déroulent en français et en anglais.

We are a bilingual club!
Located in downtown Montreal, St-Lawrence Toastmasters is a bilingual club. All meetings are held in both English and French.

Notre VP Relations publiques, Yanick Daoust, nous fait l’honneur de partager réguilèrement un article couvrant un sujet en lien avec notre club Toastmasters et en mettant de l’avant un membre touché par le sujet.

Voici sa troisième chronique.

———————————–

multiculturalisme-toastmasters

Les voyages au château St-Ambroise

C’est mardi, c’est l’heure de préparer le sac à dos. Un guide sur la communication, l’autre sur le leadership, quelques feuilles mobiles pour prendre des notes, un crayon, son ouverture à partager des idées et l’aventure peut s’amorcer. Tous ces petits voyages hebdomadaires de deux heures offrent souvent de grandes leçons de vie. Ces leçons sont souvent alimentées par une de nos forces au St-Lawrence Club Toastmasters à Montréal, le multiculturalisme.

19 h. La salle est remplie de visages du monde. Que ce soit un accent hispanique, des histoires africaines, des dictons européens ou des expressions de la Belle Province, les découvertes colorent les rencontres. Les mentalités diffèrent tandis que les esprits s’ouvrent. Les mœurs varient mais le respect triomphe. Les connaissances internationales s’échangent et nous éduquent sur la vie ici et ailleurs. Armel Kouadio a dit : « Le multiculturalisme est une richesse pour l’ouverture d’esprit et une belle façon de dissiper les préjugés. »

Armel, membre de notre club Toastmasters et originaire de la Côte d’ivoire, n’hésite pas à rajouter que c’est un enrichissement qui donne des couleurs aux émotions et aux sensations des discours. Nos opinions s’accordent, plus de couleurs, plus de variété, plus de plaisir !

Lorsque Ralph C. Smedley a créé Toastmasters en 1924, je doute qu’il ait eu la conviction que son concept s’exporte dans 135 pays 92 ans plus tard. Aujourd’hui, inutile de visiter ces 135 pays pour comprendre que la prise de parole en public est universelle. Quoique ce serait tout une aventure et surtout, tout un apprentissage ! À St-Lawrence, le multiculturalisme confirme cette universalité. La cohabitation ethnique dans une seule et unique salle mélange les mots et les expériences de chacun et se transforme en odyssée au pays de l’imaginaire. En d’autres mots, nous voyageons gratuitement !

Afin de maximiser un voyage, certains diront qu’il faut sortir de sa zone de confort. Croyez-moi, sauter d’un pont avec des élastiques attachés aux chevilles est beaucoup plus confortable qu’une séance d’improvisation ! D’autres affirmeront que l’adaptation est la clef d’une aventure réussie. Les relations humaines sont une aventure en soi. Lorsque deux individus issus de cultures diverses se côtoient, adaptation oblige. Une écoute, une compréhension et un dialogue facilitent les communications entre peuples. N’est-ce pas similaire à ce que nous apprenons en tant que Toastmasters? Écouter, penser, parler? Peu importe notre lieu de naissance, notre couleur, notre manière d’expression, pour être compris, il faut s’ouvrir à l’autre et vice-versa. De par une adaptation mutuelle, le multiculturalisme devient un outil pour devenir des communicateurs enrichis d’un extraordinaire partage de cultures qui se réunissent dans un but commun, vivre l’aventure de la communication.

21 h sonne. Les feuilles mobiles sont griffonnées. Les guides sont annotés et retournent dans le sac à dos. Comme souvenir de voyage, le savoir de tous les citoyens du monde ayant pris la parole se glisse dans une petite poche du bagage. Le retour au bercail se fait avec un sourire en rêvassant à la prochaine aventure.

Si le voyage est perçu comme une école de la vie, le multiculturalisme devrait être une école du savoir être.

– Yanick Daoust, VP Relations publiques